space inoculer.com sécurité informatique gratuite
Accueil | Antivirus gratuits | Firewalls gratuits | Antispywares gratuits | Antirootkits gratuits | Antivirus en ligne | Outils de désinfection
space
space

space
Accueil Sécurité Dossiers Outils
VirusVirus : typologie

Bienvenue dans l'espace des dossiers sécurité ! C'est un espace qui vous est ouvert. Vous pouvez venir y stocker vos dossiers, vos documents, vos travaux sur tout ce qui concerne la sécurité, la protection, les virus, etc.

Dossiers Inoculer.com

Tels leurs cousins biologiques, les virus se répandent jusqu'à infecter la totalité du support où ils ont trouvé asile. mais avant de les chasser, mieux vaut connaître leurs diverses formes et leurs modes opératoires.
// - VIRUS SYSTÈME

On les appelle aussi virus de boot ou du secteur de démarrage ; ils infectent la zone amorce d'un dique dur ou d'une disquette, c'est-à-dire la première partie du disque lue par l'ordinateur. Le virus remplace le contenu de cette zone par son propre code, ce qui lui permet d'être exécuté en premier lors du démarrage du PC. Puis, il déplace le contenu original de la zone d'amorçage vers une autre partie du disque.
Le virus est chargé dans la mémoire vive à la mise sous tension de la machine et y demeure jusqu'à son arrêt. Pour infecter un ordinateur, il suffit de le démarrer avec une disquette ou un CD-Rom contenant le virus. Celui-ci contamine ensuite toutes les disquettes ou supports amovibles insérés dans l'ordinateur. Mais, l'échange de disquettes étant de moins en moins fréquent, la propagation des virus système diminue en proportion.
Le plus célèbre d'entre eux est le virus Michelangelo qui fit son apparition en 1992. Un chercheur lui a attribué le nom de Michel-Ange car la date de son déclenchement correspond à l'anniversaire de l'artiste de la Rennaissance (6 mars 1475). La même année, le virus Jack Ripper cause de nombreux dégâts : il modifie certains fichiers et il contient les textes "C 1992 Jack Ripper" et "Fuck 'em up !". Le fichier Parity Boot présente lui, la particularité d'afficher un vrai message d'erreur système indiquant que la mémoire de l'ordinateur a un problème avant de planter le système d'exploitation.

// - VIRUS INFECTANT DES PROGRAMMES

Appelés aussi virus de fichiers ou virus parasites, ils infectent les programmes. Ils parasitent les fichiers exécutables ou les fichiers système et modifient l'ordre des opérations habituellemnt effectuées afin d'être exécutés en premier. Le virus s'active dès que le fichier infecté est lancé, mais on ne se rend compte de rien car le proramme infecté fonctionne normalement.
Ces virus sont de deux types : ceux qui peuvent s'installer dans la mémoire vive et ceux qui ne peuvent pas. Ils sont écrits en focntion du système d'exploitation sous lequel tourne le programme visé.
Ainsi sous Dos, ce sont les fichiers exécutables qui portent l'extension .exe ou .com et les fichiers systèmes .sys qui sont attaqués. Très nombreux, ces virus ont été largement diffusés par l'intermédiaire de jeux et d'utilitaires téléchargés sur Internet. Aujourd'hui les virus Dos causent de moins en moins d'infections car ils ont du mal à se reproduire lorsqu'ils sont exécutés par Windows. Par contre, le nombre de virus s'attaquant aux applications Windows 32 bits ne cesse de croître.
Ces derniers infectent surtout les fichiers PE (Portable Executable), un format de fichier exécutable propre aux OS de Microsoft depuis Windows95, ainsi que les ficheirs VxD aussi appelés LE (Linear Executable). Ces virus sont bien plus complexes que leurs aînés fonctionnant sous Dos. D'ailleurs Boza, le premier virus à infecter des fichiers exécutables sous Windows 95 saluait l'exploit technique par l'intermédiaire d'une boîte de dialogue. Il en existe aussi dans le monde Mac et Linux, moins pourtant que pour les systèmes de Microsoft.

// - VIRUS POLYMORPHES

Un virus polymorphe a la capacité de modifier son code en se reproduisant. Il peut ainsi modifier l'ordre d'exécution de ses instructions ou en ajouter des fausses. Chaque copie est donc différente, ce qui le rend difficile à détecter par les antivirus qui se référent à une base de signatures identifiées. Certains sont mêmes cryptés.

// - VIRUS FURTIFS

Ils tentent de se faire passer pour des fichiers sains, afin d'être invisibles aux yeux de l'utilisateur ou du logiciel antivirus. En fait, ils surveillent les appels aux fonctions de lecture des fichiers ou des clusters du disque et modifient les données renvoyées par ces fonctions.

// - VIRUS MULTIFORMES

Ils utilisent les deux techniques précédentes. Ils sont capables d'infecter à la fois les secteurs d'amorçage des diques durs ou des disquettes et les fichiers exécutables. Ce qui facilite leur propagation.

// - MACROS VIRUS

Ils se nichent dans les macro-commandes utilisées à l'intérieur des applications, notamment en bureautique, afin d'automatiser un certain nombre de tâches comme la sauvegarde d'un fichier. La grande majorité des macros virus vise les programmes de Microsoft : Word, Excelet, dnas une moindre mesure, Access, Powerpoint et Outlook. A l'ouverture d'un document contenant une macro infectée, le virus se réplique dans le document par défaut, contaminant ainsi chaque fichier créé ou ouvert avec ce programme. Ecrit en Word Basic puis en VBA (Visual Basic for Application), le macro virus est si facile à concevoir qu'il se eépand comme une traînée de poudre et représentait près de 80% des infections en 1997. Bien qu'ils cèdent le pas aux virus s'attaquant aux applications Windows 32 bits, les macros virus sont de plus en plus sophistiqués. Ainsi Groovie, qui infecte les documents Word, est furtif car il n'est pas remarqué avant que l'éditeur Visual Basic ne soit sélectionné.

// - VIRUS SCRIPTS

Ils utilisent les différents langages de scripts qui permettent de contrôler l'environnement d'un logiciel. Ils sont créés à partir des plus répandus : Javascript de Sun Microsystems et VB (Visual Basic) Script de Microsoft. Dérivé du VBA, ce dernier peut être utilisé dans les navigateurs (Internet Explorer), les formulaires mails (Outlook), Windows ou même dans les serveurs http Microsoft. Ils se propagent très vite grâce à Internet et se répliquent surtout par l'intermédiaire des messageries électroniques ou de scripts intégrés dans les pages HTML. On peut alors les assimiler à des vers.

Par ailleurs, les virus possèdent différentes caractéristiques :
// - RÉSIDENT ET NON RÉSIDENT

Les virus dits résidents ou TSR (Terminate and Stay Resident), s'installent en mémoire vive pour se propager rapidement.
Exemples, les virus système qui se logent immédiatement dans la RAM au démarrage, ainsi qu'une grande partie des virus programmes. Quand le fichier infecté est exécuté, le virus se charge dans la mémoire où il reste actif. de là, il peut contaminer tous les programmes exécutés qui ne sont pas déjà infectés.
Les virus non résidents, eux, cherchent d'autres programmes à contaminer dès que le fichier infecté est exécuté.

// - AVEC OU SANS RECOUVREMENT

Un virus peut infecter les programmes de plusieurs manières. Certains, appelés virus avec recouvrement, écrasent le contenu du fichier cible avec leur code pour ne pas en modifier la taille. Le fichier infecté devient donc inutile et ne sert plus qu'à exécuter le virus. En général, les virus avec recouvrement sont non résidents en mémoire.
Les virus sans recouvrement, eux, recopient leurs codes à la fin du fichier et placent une routine au début du programme afin d'être actifs dès que le fichier est exécuté. les fichiers infectés sont donc plus lourds que les fichiers sains, et se détectent plus facilement.
Il existe aussi des virus qui ne touchent pas au fichier cible mais créent un autre fichier portant le même nom avec une extension différente afin d'être exécuté en priorité. Ils profitent du fait que sous Dos, les fichiers avec une extension .com sont exécutés avant les fichiers .exe quand ils portent les mêmes noms. Ce sont des virus compagnons.



Dossier VIRUS
 Introduction : définition du virus.
 Typologie : les différents types de virus.
 Autres menaces : les vers, les troyens, les bombes logiques...
 Prévention : comment faire pour ne pas être contaminé.
 Désinfection : je suis infecté, que dois-je faire ?

space
space  Recommander ce site à un ami | Inoculer.com en favoris | Bannières et boutons | Nous écrire top space
 Copyright © 2001-2014 Inoculer.com - Tous droits réservés